L’histoire et le sens des bijoux AutAntika®

 

 

Connaissez-vous le chemin de création des bijoux que vous portez ?

La matière première

La création de n’importe quel objet débute obligatoirement par la recherche et l’extraction de matière première. Sans cela aucun objet ne peut exister. Que ce soit la production d’un smartphone ou d’un pendentif, tout aura débuté par une extraction de matière première dans la nature. C’est crucial d’en avoir conscience, car c’est bien cette extraction qui peut avoir le plus gros impact écologique et éthique dans tout le processus de création d’un objet, et surtout dans le cas d’un bijou.

Les monnaies antiques et autres objets métalliques anciens que j’utilise sont retrouvés lors de mes recherches en pleine nature. Ainsi je dispose d’une matière première qui est à 100% locale, écologique et éthique. Elle me permet en effet d’éviter toute la pollution et la souffrance sociale qui découlent des mines d’exploitation d’où proviennent les métaux habituellement utilisés en bijouterie. De plus, à chaque bijou AutAntika® correspond également une importante quantité de déchets divers, qui auront été extrait de la nature lors de mes recherches (~95% de ce qui est récolté sont des déchets modernes et polluants que je trie), avant que la nature me guide enfin vers une pièce intéressante et utilisable pour une création qui sera unique au monde.

Le sens éthique et écologique

Pour réaliser la mise en valeur de ce “bijou” extrait de nos terres, les fermoirs et embouts, les cordons et attaches, même mes outils, absolument tout ce que j’utilise est de production européenne (CH, FR, DE, IT, ES) et fait vivre des petites entreprises ou des artisans locaux. Pas de vulgaire breloque produite en masse dans des usines à l’autre bout du monde, ni de métaux extraits de mines où règne exploitation humaine et pollution des sols et des rivières.

Porter un bijou AutAntika® c’est au contraire participer activement à une dépollution de notre terre et une économie locale, solidaire et éthique.

Les procédés de fabrication

Chaque pièce de matière première que j’utilise porte donc en elle une énergie positive, purifiée par son séjour prolongé dans la terre. Cette énergie positive est encore amplifiée par le travail de dépollution, effectué sur le chemin qui m’as mené jusqu’à cette pièce.

Il s’agit maintenant de mettre en valeur et protéger ce bijou fraîchement sorti de terre.

• Cela commence par un nettoyage approfondi, utilisant différentes méthodes choisies suivant l’état et la fragilité de l’objet.

• Puis souvent une restauration partielle est réalisée, afin de faire ressortir la beauté de la pièce ou restituer une partie de son aspect originel.

• Vient ensuite le moment de choisir un support ainsi qu’un système de fixation et procéder au montage minutieux de celui-ci.

• Pour finir, un premier vernis protecteur, puis un second vernis hypoallergénique, sont appliqués afin de protéger le bijou des agressions extérieures.

• Le moment est venu pour cet objet, qui a traversé les âges pour venir jusqu’à nous, de pouvoir réellement acquérir son nouveau sens, et ceci à travers vous.